Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR MACKY SALL Président de la République, Président de l’APR

Posté par: Abdoulaye taye| Mardi 31 décembre, 2013 11:22  | Consulté 1835 fois  |  11 Réactions  |   

Cher Président de la République

Cher Président de l’APR

Le 26 février 2012 marque le début d’une nouvelle alternance dont l’histoire vous a désigné comme l’acteur principal légitime. Nous sommes heureux de partager avec vous, dans le cadre de la coalition Macky2012, la légitimité politique, morale, juridique et historique de la victoire électorale du 25 mars 2012, date de son envol définitif. Notre bonheur est double de compter parmi les principaux artisans de cet évènement majeur mais aussi d’accomplir un rêve. Le rêve d’introduire au Sénégal un revenu de base généralisé associé à une assurance maladie obligatoire (RBG-AMO), programme social décliné par le gouvernement sous forme de bourse de sécurité familiale et de couverture maladie universelle.

J’ai investi un tiers de mon salaire et 80% de mon temps professionnel pour la promotion de cette idée-projet. Je ne regrette pas cette générosité envers mon peuple que j’ai partagée avec vous pendant nos années universitaires. La politique est ingrate et parsemée d’embuches, mais malgré cela j’ai décidé de m’engager dans une carrière politique. Si je doutais une seule fois que mes idées étaient inutiles pour le Sénégal, je m’occuperai tranquillement de ma carrière professionnelle. Mais je suis convaincu que je pourrais apporter autant ou plus en politique que ma profession me le permettrait. L’introduction de la bourse familiale et de la couverture maladie universelle qui étaient la raison fondamentale de mon engagement politique et de la création du mouvement RBG-AMO a justifié entièrement mon choix. Je suis soulagé et satisfait de ce programme social qu’aucun politicien classique n’était en mesure d’imaginer. Je les ai rencontrés tous, ils n’y croyaient pas. C’est pour moi, l’aboutissement et la reconnaissance d’un combat solitaire de plus de cinq ans. Nous saluons donc votre courage politique exceptionnel, votre vision éclairée et votre ténacité inflexible qui vous valent d’être le pionnier qui a eu à inaugurer ce programme social original en Afrique occidentale.

Néanmoins, je suis naturellement déçu, surpris et frustré. Je ne pouvais pas imaginer que je resterai confiné pendant si longtemps à la périphérie de l’Etat et du parti aussi bien sur le plan local que national. Les membres et sympathisants du mouvement RBG-AMO à Thiès, à Saint-Louis, à Nouakchott, à Dakar, à Bambey, dans la diaspora, partout au Sénégal, les militants de l’APR de Dagana, les collègues de l’Université Alioune Diop de Bambey, des connaissances, des supporters de l’idée du RBG-AMO, tous sont autant déçus que moi et ils ne cessent de le déplorer devant moi. Personne ne comprend ce qui s’est passé. Je suis d’autant plus surpris que le candidat Macky m’avait rassuré, lors de la signature de notre accord de partenariat, en ces termes : « Je vais signer la convention de partenariat, mais le plus important est que si nous gagnons les élections vous pouvez appliquer vos idées selon la position que vous occupez dans l’appareil d’Etat » puis vous avez signé le protocole. Il s’agissait, dans cet accord de partenariat, de mettre en place un comité interministériel pour étudier les modalités de la mise en œuvre du RBG-AMO. Mieux, pendant votre émission du 31 décembre 2011 à la 2STV, vous avez évoqué l’idée de la suppression des séries dans le moyen et le secondaire que vous partagiez avec moi. Vous avez dit au journaliste que je suis entrain de travailler sur l’idée avec le professeur Mamadou Taye (au lieu de Abdoulaye Taye, mon vrai nom). Vous m’avez confirmé ces propos en présence de Mr Mahmoud Saleh en ces termes : « J’ai cité votre idée et votre

nom pendant cette émission de grande écoute pour être honnête et sincère avec vous ». J’ai été rassuré et confiant, ce qui a pleinement motivé mon adhésion à l’APR. Je suis entré dans l’APR avec une conviction, une vision et un programme (dont la bourse famille et la couverture maladie universelle). Vous comprenez donc bien, cher Président, que je ne souhaiterais pas adhérer à l’APR pour jouer les derniers rôles.

Par ailleurs, notre victoire aux élections présidentielles et législatives dans le département de Dagana était d’autant plus éclatante que surprenante face au mastodonte politique doublé du coordinateur national du PDS, le maire de Dagana. Mais nous sommes au regret de constater que la direction centrale de l’APR a sous-estimé tout ce travail héroïque que nous avons abattu pour mettre fin à l’hégémonie du PDS dans le département. A la place de l’honneur, de la reconnaissance et de la récompense légitimement attendus par tout vainqueur, de la déception, de l’isolement voire de l’ostracisme ont été servis à ces héros et acteurs dévoués et engagés. Ils s’attendaient à plus de respect et de considération. Des militants ont été certes promus dans l’appareil de l’Etat, mais cette représentation politique de cadres nommés ou élus en dehors de tout critère de rationalité et d’efficacité politique ne milite pas en faveur d’un élargissement des bases partisanes et électorales du parti dans le département. L’APR dans le département de Dagana, c’est deux conseillers économiques, sociaux et environnementaux analphabètes (la patrie avant le parti ?!), deux directeurs transhumants, deux ministres non engagés politiquement et un député départemental sociologiquement non enraciné (qui s’est dit saint-louisien). Je ne critique, ni ne reproche, ni n’attaque personne, je ne fais que décrire une réalité. La conséquence est que le parti non seulement ne se développe pas mais les militants sont démotivés, démoralisés et démobilisés. Par conséquent, ils demandent que l’on responsabilise des cadres crédibles et compétents, sociologiquement enracinés et politiquement engagés dans l’appareil du parti et de l’Etat pour qu’ils disposent de moyens pour transformer les énormes ressources locales et faire de leur département un pôle attractif de développement, voire le premier département économique du Sénégal. La nomination au niveau local de directeurs et de ministres crédibles, sociologiquement enracinés et politiquement engagés dont le rayonnement magnétique de leur présence exacerbe l’attrait du parti sur les masses locales, devrait contribuer à polariser l’opinion favorablement au parti. Enfin, la vallée du fleuve présente un enjeu économique et politique qui aiguise tous les appétits, surtout ceux des agro-industriels. Nous avons l’eau, la terre et le soleil, les trois principaux facteurs du développement agricole. Le rôle du leadership politique local est de préserver ces atouts et de contrôler en l’assurant leur mise en valeur de même que leur exploitation au profit des masses paysannes laborieuses.

Cher Président, je regrette de communiquer avec vous sous cette forme mais face à votre inaccessibilité et à celle de vos collaborateurs, je n’avais pas d’autre choix.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments dévoués et de mes salutations respectueuses.

Dakar, le 16 décembre 2013

Dr. Abdoulaye TAYE

Enseignant-Chercheur à l’Université Alioune Diop de Bambey

Initiateur du projet RBG-AMO

Ancien candidat déclaré aux présidentielles de 2012

Ancien Conseiller spécial du candidat Macky SALL

Militant APR dans le Département de Dagana

Tél : 77 413 14 49

 L'auteur  abdoulaye taye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (11)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Felix mangan En Décembre, 2013 (21:02 PM) 0 FansN°:1
on ne donne pas un poste de responsabilite á quequ´un qui est partout et nul p..., comme Dieu. Tu as fait le tour des partis politiques senegalais, tu crois seul á ta poche, on te connait depuis l´universite(souslo...)tu es source de malversation financiere, repose toi.
Felix mangan En Décembre, 2013 (21:04 PM) 0 FansN°:2
tu n´auras rien
Amadou silay En Décembre, 2013 (22:09 PM) 0 FansN°:3
il faut pas se sentir inferieur, tu merite mieux, tu as cependant quitter ton chemin de la lutte, croit en dieu. le pouvoir, c´est qui donne. Peut etre tu doit pas diriger.
Ohohooooooo! En Janvier, 2014 (17:37 PM) 0 FansN°:4
pitie, pitie,pitie, pitie, pitie, pitie
Yirim En Janvier, 2014 (19:49 PM) 0 FansN°:5
La politique c'est des idees. Lhistoire nest que la manifestation de lidee. le senegal ne peut pas se developper sans idee. Si danciens communistes qui devraient sapproprier ces idees de gauche et les defendre ne le font pas jusqua ce que des liberaux lappliquent ils doivent constater leur faillite ideologique et politique et prendre leur retraite au lieu dempoisonner tous les climats politiques au senegal par la protestatio et la contestation sans aucune proposition de solutions. Cest pitoyable! Dr taye a developpe plus de dix operateurs, qui appliques au systeme socioeconomique senegalais produiront des effets visibles.Il a eu le courage de chercher des solutions et de les proposer. Eh Felix mangan et amadou Siley...
Amad En Janvier, 2014 (22:23 PM) 0 FansN°:6
Yirim tu es drole, ou sont les operateurs qu´il a developpe? dans son text il fait pas allusion a cela.
Alcool@yahoo.fr En Janvier, 2014 (15:58 PM) 0 FansN°:7
la biere, le vin, les femmes et la politique pour un poste d´etat cela ne va pas ensemble, monsieur.
JAIME En Janvier, 2014 (21:39 PM) 0 FansN°:8
k Macky sache QU'il est dejà minuit.
Idrissa sy En Janvier, 2014 (10:32 AM) 0 FansN°:9
j'invite les internautes à analyser les idées que monsieur Taye a développé dans sa lettre ouverte au lieu de se concentrer sur sa personne et ses appartenance politiques. il a pensé de sa façon à apporter son expérience pour la bonne marche de son pays. la meilleure façon de lui répondre comme certains sont entrain de le faire c'est de proposer mieux que lui et de l'inviter au débat constructif pour le bonheur de tous.
Bluffdudbut En Janvier, 2014 (20:09 PM) 0 FansN°:10
maintenant ils menancent
le Président, "que Macky sache qu´il est minuit"parce qu´il na pas de postes. Celui qui fait cela idrissa sy, ne travaille pas pour son Pays.
Idrissa sy En Janvier, 2014 (12:19 PM) 0 FansN°:11
je respecte votre point de vue et c cela même l-idée du blogueur. mainte moi je vous invite a ne pas se limiter a être pour ou contre une proposition. mais plutot a décortiquer la penser et a souligner les incohérences s-il en existe et ainsi vous ouvrirez un débat plus riche

Ajouter un commentaire

 
 
abdoulaye taye
Blog crée le 22/03/2013 Visité 106073 fois 78 Articles 1203 Commentaires 4 Abonnés

Posts recents
LA JEUNESSE VICTIME DES ADULTES
LA JEUNESSE VICTIME DES ADULTES
Insécurité alimentaire : le projet Rbg-Amo1, une alternative
FAUT-IL INTERDIRE LES COALITIONS POLITIQUES ?
REFERENDUM 2016 : LA DEFAITE DE L’ETHIQUE FACE AU POLITIQUE
Commentaires recents
Les plus populaires
NOUS SOMMES UN MILLIARD SUR SEPT QUI CROIENT AU PROPHETE MOHAMET
FAUT-IL INTERDIRE LES COALITIONS POLITIQUES ?
POUR UNE BOURSE UNIVERSELLE DE 100.000 FCFA A TOUS LES ETUDIANTS
TOUBA RAPPELLE A LA LOI LA REALITE SOCIOCULTURELLE
LA CREI « BLANCHIT » KARIM WADE