Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

MODÈLE FINANCIER DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Posté par: Abdoulaye taye| Mercredi 23 mai, 2018 13:05  | Consulté 135 fois  |  0 Réactions  |   

Les récents évènements sanglants à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis n’ont laissé aucun
sénégalais indifférent. Ils nous interpellent tous à réfléchir à des solutions pertinentes et durables. Le
problème de l’Université se résume selon nous à l’inexistence d’un modèle financier efficace et
viable. C’est ainsi que nous proposons dans cet audio un modèle financier de l’enseignement
supérieur.
L’Université sénégalaise ne cesse d’être perturbée par des crises récurrentes liées au social et au
pédagogique. Chaque fois, des débats, des séminaires, des assises, etc. trop riches en émotions, en
informations, en belles phrases et intentions mais trop pauvres en solutions sont organisés. Et le
statu quo continue. La situation de l’université est caractérisée par l’irrégularité du paiement des
bourses, des vacataires qui travaillent toute une année sans être payés, une capacité d’accueil
insuffisante, des menus du restaurant à la limite non comestibles, des chambres des cités
universitaires surchargées, un calendrier académique désarticulé, un système LMD non maîtrisé qui
peine à rompre avec l’ancien système, etc.
L’enseignement, comme la santé, coûte excessivement cher. Sans un modèle financier pertinent,
réaliste et efficient, elle sera toujours secouée par des crises sanglantes comme celle que nous
venons de vivre récemment. Elle ne pourrait en outre remplir aucun contrat de performances quelle
que soit la volonté et les sacrifices des acteurs.
C’est pourquoi dans le cadre du projet de revenu de base généralisé associé à une assurance maladie
obligatoire (en d’autres termes projet RBG-AMO) nous proposons un modèle financier basé sur
l’octroi d’une bourse universelle de 100.000 FCFA à tous les étudiants.
Ce modèle financier apportera à l’université plus de 20 milliards chaque année, une somme
équivalente au crédit octroyé à l’Etat par la banque mondiale durant cinq ans au titre des contrats de
performances (CDP). Cette manne hors masse salariale, permettra de faire face au paiement des
vacataires, à l’équipement des laboratoires et des plateaux de recherche, à la documentation
bibliothécaire, etc. Le patrimoine matériel des cités universitaires sera loué à des prestataires qui
vont se charger de l’exploitation. Leurs prestations ne sont pas subventionnées, ce qui rétablit
l’équité, en supprimant l’inégalité d’accès aux œuvres universitaires et sociales en faveur des
étudiants qui vivent à l’intérieur des cités universitaires.
Le modèle financier des études supérieures dans les pays développés tels que l’Angleterre et les USA
est basé sur l’octroi de crédits bancaires aux étudiants. Ce modèle efficace dans un contexte
favorable à l’accès de ressources humaines qualifiées à l’emploi est entrain de montrer ses limites.
Les étudiants s’écroulent sous le poids d’un endettement excessif non remboursable dans une
situation où l’emploi se fait rare.
Par contre, notre modèle financier, adapté aux pays pauvres et sous-développés, mutualise le crédit
accordé par l’Etat sous forme de bourse universelle. Les étudiants bénéficiaires de ce système
doivent verser comme contrepartie (à titre indicatif) 1% de leur revenu durant leur vie active. Cela
permet de réduire la contribution de l’Etat au financement de l’enseignement supérieur pour s’en
affranchir définitivement à long terme. Notons que dans des pays caractérisés par la rareté de
l’emploi comme le nôtre, la mutualisation du crédit prend tout son sens : les plus chanceux qui ont des revenus vont compenser le déficit provoqué par les moins chanceux dépourvus de revenus ou
décédés.
Que Dieu accueille Mouhamadou Falilou Sene au paradis et bénisse sa famille !
Pour plus d’information sur le projet RBG-AMO visitez notre chaine youtube.
Dr. Abdoulaye Taye
Initiateur et Promoteur du Projet RBG-AMO

 L'auteur  abdoulaye taye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Bourse, Étudiants, Fallou Sene
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
abdoulaye taye
Blog crée le 22/03/2013 Visité 112184 fois 81 Articles 1238 Commentaires 4 Abonnés

Posts recents
PROPOSITIONS POUR L’APPLICATION DE LA NOUVELLE LOI SUR LE PARRAINAGE
LA NOUVELLE LOI SUR LE PARRAINAGE
MODÈLE FINANCIER DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
LA JEUNESSE VICTIME DES ADULTES
LA JEUNESSE VICTIME DES ADULTES
Commentaires recents
Les plus populaires
NOUS SOMMES UN MILLIARD SUR SEPT QUI CROIENT AU PROPHETE MOHAMET
FAUT-IL INTERDIRE LES COALITIONS POLITIQUES ?
POUR UNE BOURSE UNIVERSELLE DE 100.000 FCFA A TOUS LES ETUDIANTS
TOUBA RAPPELLE A LA LOI LA REALITE SOCIOCULTURELLE
LA CREI « BLANCHIT » KARIM WADE