Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

QUESTIONS AUX KHALIFES GENERAUX DES MOURIDES ET DES TIDJANES

Posté par: Abdoulaye taye| Mardi 15 mars, 2016 21:03  | Consulté 1328 fois  |  4 Réactions  |   

Chers vénérés Khalifes, notre pays vient de s’engager dans un referendum exceptionnel dans notre histoire par son caractère contradictoire. La classe politique, la classe intellectuelle, la classe maraboutique et les sénégalais n’ont jamais été aussi divisés par un referendum. La raison de cette division n’est à chercher ni dans l’urgence ni dans la justesse des points soumis au referendum mais essentiellement dans le non-respect de la parole donnée. Le président Macky Sall avait promis aux sénégalais de « réduire son mandat en cours de 7 à 5 ans ». Il ne veut plus tenir cette promesse car le conseil constitutionnel « le lui interdit ». L’écrasante majorité des techniciens du droit constitutionnel au Sénégal (sauf ses alliés Ismaila Madior Fall, Mounirou Sy entre autres...) rejettent cette forfaiture. Ni la valeur juridique du texte soumis au conseil constitutionnel ni l’article 51 qui demande un avis au conseil constitutionnel ne peuvent justifier d’interpréter la réponse du conseil constitutionnel comme une décision. La réponse du conseil constitutionnel demeure un avis et ne peut servir de faire-valoir à la volte-face du président de la république. Veuillez consulter chers vénérés vos conseillers juridiques. Le président décidant de revenir sur sa promesse  a voulu instrumentaliser le conseil constitutionnel. En conséquence, l’enjeu de ce referendum ne peut faire  ni l’objet d’un bilan politique du président ni l’objet de la consolidation de l’Etat de droit, il est avant tout et désormais d’ordre moral. La défaillance éthique de Me Wade a été sanctionnée en 2012, celle du président Macky doit aussi l’être pour qu’à jamais aucun politicien ne s’aventure à fouler aux pieds les fondements éthiques de notre Etat. C’est le seul enjeu qui vaille.

Chers vénérés Khalifes si vous nous dites que l’on peut diriger un pays par le mensonge, l’hypocrisie, le reniement et la trahison nous voterons tous « oui » le 20 mars 2016. Si, par contre, vous nous enseignez qu’un dirigeant doit être honnête, véridique et sincère par rapport à son peuple nous voterons tous « non » le 20 mars 2016.

Face à cette forfaiture politique préméditée, l’enjeu du referendum n’est plus d’adopter ou de rejeter un projet de révision de constitution mais de défendre la République des valeurs, de défendre l’éthique politique et la salubrité politique. Voter « non » c’est encourager la vertu en politique, c’est protéger la république des vices du reniement, du mensonge, de la manipulation, de l’hypocrisie et de l’éloge de la transhumance (comme le font Moustapha Niasse, Tanor Dieng, Macky Sall, Dansokho, Abdoulaye Bathily, Souleymane jules Diop, Abou Abel Thiam, tous ceux qui étaient à la place de l’Obélisque pour dénoncer la défaillance éthique de Me Wade et qui se renient, etc.) pour empêcher l’effondrement moral de la classe politique et par ricochet de toute la société. Seuls les électeurs sont les gardiens de la démocratie. Par leur vote, ils la contrôlent et l’orientent. Permettez-leur d’accomplir leur devoir de vote en toute liberté !

Sans hommes vertueux, point d’institutions fortes!

 

MES POINTS ALTERNATIFS POUR LE REFERENDUM 2016

Un revenu de base à tout citoyen sénégalais Une couverture maladie à tout citoyen sénégalais Interdiction de la corruption politique au Sénégal Un haut conseil des sénégalais de l’extérieur (HCSE) Le renforcement et l’élargissement des compétences des chefs de villages et des délégués de quartier L’interdiction de l’homosexualité L’interdiction des coalitions de partis politiques Un statut pour la société civile

 

Dr Abdoulaye Taye

Enseignant-Chercheur à l’Université Alioune Diop de Bambey

 L'auteur  abdoulaye taye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Oui, Non, Referendum, Khalifes
Commentaires: (4)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Pppp En Mars, 2016 (11:28 AM) 0 FansN°:1
ta raison monsieur mais malheureusement nos marabouts ne sont pas des exemples sur le plan politique à cause de leur rapport et des intérêts qu'ils ont auprès des gouvernants. avant la déclaration de maky nous avons entendu des marabouts et des imam dire qu'il doit faire 7ans
Richard En Mars, 2016 (12:03 PM) 0 FansN°:2
Désolé. Les marabout ne doivent pas intervenir dans le domaine politique. Mais il faut décider d'abord si ils sont des chefs féodaux ou les chef religieux !
Richard En Mars, 2016 (12:08 PM) 0 FansN°:3
Les marabouts ne doivent pas intervenir dans le domaine politique car ils sont considérés comme des chefs religieux ... mais peut-être parce qu'ils sont aussi des chef féodaux qui exploitent leurs esclaves économiques ils doivent avoir leur mot à dire.
Anonyme En Mars, 2016 (01:21 AM) 0 FansN°:4
Je l'ai dit dit souvent et je le repete encore;l'opinion de beaucoup de senegalais,sur la position politique que devraient tenir les chefs religieux en general,est hypocrite et je pese mes mots.Lorsqu'ils interviennent dans le debat politique,le plus souvent,ils sont violemment critiques comme si ils ne sont pas des citoyens et n'ont pas le droit de se prononcer.Lorsqu'ils se melent de politique c'est encore pire:"un marabout ne doit pas faire de la politique"est la phrase favorite de beaucoup de personnes en fait et je n'arrive toujours pas a m'expliquer le pourquoi d'une telle sentence.Mais lorsque,comme c'est le cas aujourd'hui,ces memes personnes se trouvent dans le besoin d'etre appuyees par un reel pouvoir social dans leur lutte politique,savez vous vers qui elles se tournent?Et alors la critique cette fois va a contresens.La question deviant:"vous les marabouts,qu'attendez vous pour intervenir?Apres tout le Senegal est un pays musulman".C'est de l'hypocrisie ou une tentative de manipuler les religieux a des fins purement partisans alors qu'au meme moment on essaye de leur refuser tout parti pris.C'est injuste,c'est mechant et c'est sournois.Les chefs religieux sont des citoyens speciaux parceque le Senegal est un pays a plus de 90% musulman et l'islam senegalais est tres sectaire(et je ne suis pas pejoratif)et c'est notre tradition,notre culture,notre histoire.Certains peuvent ne pas l'aimer et c'est tant pis mais c'est une realite qui devient de plus en plus...

Ajouter un commentaire

 
 
abdoulaye taye
Blog crée le 22/03/2013 Visité 107988 fois 78 Articles 1206 Commentaires 4 Abonnés

Posts recents
LA JEUNESSE VICTIME DES ADULTES
LA JEUNESSE VICTIME DES ADULTES
Insécurité alimentaire : le projet Rbg-Amo1, une alternative
FAUT-IL INTERDIRE LES COALITIONS POLITIQUES ?
REFERENDUM 2016 : LA DEFAITE DE L’ETHIQUE FACE AU POLITIQUE
Commentaires recents
Les plus populaires
NOUS SOMMES UN MILLIARD SUR SEPT QUI CROIENT AU PROPHETE MOHAMET
FAUT-IL INTERDIRE LES COALITIONS POLITIQUES ?
POUR UNE BOURSE UNIVERSELLE DE 100.000 FCFA A TOUS LES ETUDIANTS
TOUBA RAPPELLE A LA LOI LA REALITE SOCIOCULTURELLE
LA CREI « BLANCHIT » KARIM WADE